Une page se tourne

Une page se tourne

Bonjour à tous, et bienvenue dans cette toute nouvelle mouture du blog Lune de Sève !

Si vous faites partie des quelques personnes à avoir suivi l’ancien, vous avez forcément remarqué mon absence de ces derniers mois là-bas. Décembre et sa frénésie y ont été pour beaucoup, transformant mon emploi du temps et mes routines quotidiennes en fonction des commandes à assurer pour la boutique. La toute fin de l’année passée loin de mon atelier a joué son rôle aussi, évidemment. Mais depuis ?

Depuis, la nouvelle année s’est installée. Janvier a filé a toute vitesse, et c’est à peine si j’en ai ouvert une page, de ce blog, remettant constamment au lendemain le prochain article, le prochain bilan, la prochaine sélection saisonnière… Alors même que le temps est de nouveau de mon côté, que je pourrais y consacrer les heures nécessaires. Quelques nouvelles idées gribouillées dans un coin de mes carnets (ça ne change pas, il y en a toujours un paquet qui se bousculent), quelques photos prises ça et là, des brouillons rédigés en prévision de la suite, mais au final, rien n’en est sorti, si ce n’est le silence.

Le besoin de repartir sur de nouvelles bases, avec des fondations plus solides, a fini par l’emporter. Je l’ai parcouru une dernière fois, ce vieil espace délaissé, pour me rendre compte qu’il ne m’a jamais vraiment convenu. Trop étriqué, trop compliqué, trop fastidieux, trop lourd. Trop.

Il vaut parfois mieux arrêter de s’acharner inutilement sur l’encombrant et préférer simplifier les choses, quitte à accepter de sacrifier au passage la façon de faire à laquelle on s’était habitué malgré tout. Malgré ses inconvénients, ses chemins tortueux et ses bouts de racines qui dépassent et persistent à vous ralentir. Leçon apprise l’an dernier. Ça tombe bien, l’envie de changer de plateforme traînait déjà dans un coin de ma tête depuis longtemps, il ne manquait que le premier pas pour commencer les travaux .

Bienvenue par ici, donc ! Un espace lié à mon Atelier, toujours, mais un peu plus personnel que le précédent. La création nourrit ma spiritualité, et inversement ; c’est quelque chose que j’ai toujours affirmé.

Mais si vous ne me connaissez pas personnellement, ou que vous n’avez jamais eu l’occasion de discuter un peu avec moi sur les réseaux sociaux ou ailleurs, je doute que vous ayez plus qu’une vague ébauche de ce à quoi ça ressemble, en pratique. D’où je puise mes idées, mes inspirations, de la façon dont ces deux pans de ma vie s’imbriquent réellement l’un dans l’autre, et tissent leur voie, inlassablement. De la Terre d’ici qui me nourrit et me parle, imprègne de plus en plus ma façon de travailler, de créer.

C’est aussi un apprentissage. Élargir l’horizon, partager davantage, sortir du silence. J’espère que vous apprécierez me suivre sur ce nouveau sentier… 🙂

Bien à vous,
Mòrwenna

Rayons de soleil dans le lierre...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :